Passer au contenu principal

Déception pour les Bleues après un Crunch très disputé

Déception pour les Bleues après un Crunch très disputé

Il y avait de la frustration mais aussi des motifs d’espoir pour l’équipe de France féminine après une courte défaite contre l’Angleterre dans le Super Series aux Etats-Unis.

Les Bleues ont mené jusqu’à la 73ème avant de s’incliner 20-18 contre les Anglaises, qui avaient remporté le dernier Grand Chelem.

Pour la capitaine des Bleues, Gaëlle Hermet, les Françaises ont montré qu’elles pouvaient tenir tête avec les meilleures équipes du monde, même si elles ont fini par s’incliner.

Elle a dit : « On a vraiment répondu présentes à cet évènement, forcément il y a de la déception parce que la victoire n’est pas au bout. Mais on a montré qu’on peut vraiment rivaliser avec cette grosse nation qui est l’Angleterre. »

Les Bleues avaient débuté de la meilleure des manières avec un essai après deux minutes de Cyrielle Banet suite à une jolie passe au pied.

Si les Anglaises ont répondu avec un essai de Kelly Smith, ce sont les Françaises qui ont dominé la première période avec un nouvel essai de Caroline Boujard.

Jessy Trémoulière a transformé, avant de rajouter deux pénalités pour un avantage de 18 à 5 à la pause.

Contre le vent en deuxième période, les Bleues ont subi avec deux essais d’Emily Scarratt pour ramener les Anglaises à un point.

Et à sept minutes de la fin, c’est encore Scarratt qui a fait la différence avec une pénalité pour offrir la victoire aux Anglaises.

L’entraîneur des Bleues, Stéphane Eymard a dit : « On a fait une première mi-temps cohérente, on a joué stratégiquement comme il fallait. On savait qu’avec le vent contre en deuxième mi-temps, la stratégie anglaise allait être de mettre des coups de pied derrière, on n’a pas été assez réactive par rapport à ça. »

« Ce que je retiens quand-même c’est qu’on est capables de marquer contre des grosses équipes, de rivaliser et prendre le dessus. »