Passer au contenu principal
Votez pour l’essai de la deuxième journée du Tournoi des Six Nations

Les équipes

Partners

Votez pour l’essai de la deuxième journée du Tournoi des Six Nations

Votez pour l’essai de la deuxième journée du Tournoi des Six Nations

La deuxième journée du Tournoi des Six Nations 2021 a tenu toutes ses promesses avec un suspense digne des films hollywoodiens. L’Angleterre, tenante du titre, a lancé les hostilités samedi en rebondissant à Twickenham contre l’Italie (41-18) après avoir abandonné la Calcutta Cup le week-end dernier.

Le BT Murrayfield a pour sa part été le théâtre d’un chassé-croisé incroyable entre l’Ecosse et le Pays de Galles qui a finalement eu le dernier mot (24-25).

Dimanche, la France a mis fin à dix ans de défaites à Dublin en s’imposant face à l’Irlande à l’Aviva Stadium (13-15). Vous pouvez dès à présent voter pour le plus bel essai de la deuxième journée parmi les quatre sélectionnés ci-dessous.

LOUIS REES-ZAMMIT (2EME ESSAI) – ECOSSE 24-25 PAYS DE GALLE

Y a-t-il quelque chose que Louis Rees-Zammit ne sait pas faire ? Non content d’avoir marqué l’essai victorieux contre l’Irlande lors de ses débuts dans le Tournoi des Six Nations, l’ailier de 20 ans a une nouvelle fois frappé, contre l’Écosse à Édimbourg. Le joueur de Gloucester avait déjà marqué en première mi-temps pour garder le XV du Poireau dans le match à la pause. Avant de briller en fin de rencontre, à dix minutes du coup de sifflet final, en tapant un coup de pied à suivre par-dessus l’arrière Stuart Hogg pour signer un essai époustouflant dans l’en-but écossais.

MONTY IOANE – ANGLETERRE 41-18 Italie

Les essais n’ont pas manqué à Twickenham, alors que l’Angleterre et l’Italie ont toutes deux montré leur flair offensif dans une rencontre qui a lancé la deuxième journée avec panache.

Mais alors que les hôtes étaient les grands favoris de cette rencontre, c’est bien l’Italie qui a brillé dès le coup d’envoi en ouvrant le score après seulement deux minutes de jeu. Sous l’impulsion du demi de mêlée italien de Gloucester Stephen Varney, Paolo Garbisi a décalé le ballon sur le côté gauche en direction de l’arrière Jacopo Trulla. Trulla a alors attiré son homologue Elliot Daly avant de retrouver Monty Ioane, qui a accéléré pour laisser la défense anglaise sur place avant d’aplatir en coin.

CHARLES OLLIVON – IRLANDE 13-15 France

La France a maintenu ses ambitions de Grand Chelem avec une performance moins spectaculaire que sa victoire contre l’Italie (10-50) mais en affichant une grande maitrise collective et une solidarité dans le combat pour disposer des Irlandais à l’Aviva Stadium. Sur un ballon récupéré en touche côté gauche, à la 29ème minute de jeu, les Bleus ont défié la défense irlandaise dans l’axe, sur les 40 mètres.

Google Ads Manager – Leaderboard

Charles Ollivon Irlande France

Puis, sous l’impulsion de l’ouvreur Matthieu Jalibert, auteur d’une passe après contact, Julien Marchand, Antoine Dupont et Damian Penaud ont mis le XV de France dans l’avancée avant un renversement de jeu permettant au capitaine Charles Ollivon de plonger dans l’en-but du XV du Trèfle.

JONNY MAY – ANGLETERRE 41-18 Italie

Les supporters anglais ont pris l’habitude de voir Jonny May marquer des essais qui nous semblent impossibles, à nous, simples mortels. Mais son essai marqué contre l’Italie pourrait bien être son plus beau inscrit à ce jour. À l’approche de la mi-temps, Daly a trouvé May le long de la ligne de touche, côté gauche. Et l’ailier de Gloucester a sprinté pour échapper au retour de Luca Sperandio. Au moment où le joueur italien semblait en mesure d’envoyer le trois-quarts aile anglais en touche, ce dernier s’est envolé dans le ciel de Twickenham, tel un athlète de saut en hauteur, tout en parvenant à aplatir le ballon en coin, d’une seule main.